L’arsenal, usine à ciel ouvert

L’arsenal maritime
L’arsenal était autrefois un vaste complexe militaro-industriel, destiné à la fabrication et à la réparation de vaisseaux de guerre. Aujourd’hui, quand vous passez la porte du Soleil, 4 sites sont à visiter : la Corderie Royale, le Musée national de la Marine, l’Hermione et l’Accro-mâts. De quoi découvrir l’arsenal sous tous ses angles, de la fabrication des cordages à la vie de gabier, de façon ludique et interactive !

Le Musée national de la Marine
Dans l’ancienne résidence des Commandants de la marine sont présentées des collections exceptionnelles, donnant les clés indispensables pour comprendre le grand arsenal voulu par Colbert. L’histoire de cette usine d’Etat, arsenal expérimental de la Marine française, y est racontée au travers de modèles d’arsenaux, d’outils, de tableaux et de sculptures.
L’Accro-mâts
Un parc d’aventures unique au monde a vu le jour dans la forme de radoub qui fut le berceau de la coque de l’Hermione. De tyroliennes en ponts de singe, des parcours différents vous emmènent de mât en mât. Tel un gabier, grimpez tout en haut, jusqu’à 30 mètres, et profitez de l’incroyable vue sur Rochefort, la Charente, l’Hermione et le marais.
Les jardins
Le Jardin des Retours, lien symbolique entre la Charente et l’arsenal, s’articule autour de trois thèmes. Le Jardin des Amériques, avec son labyrinthe parsemé de maquettes de bateaux colorés et ses pelouses, vous offrira un vaste espace de détente et de pique-nique. Le Jardin de la Galissonière avec ses palmiers le long de la Corderie et sa rampe de tulipiers de Virginie évoque les voyages, l’exotisme et le retour d’expéditions. Enfin le Jardin de la Marine, ancien jardin botanique de l’arsenal, offre en surplomb de la Corderie, des aires de jeux pour les enfants et des allées ombragées.
L’Hermione
Depuis 1997, l’Association Hermione-La Fayette s’est lancée dans la reconstruction de L’Hermione, fière frégate ayant permis à la Fayette de rejoindre en 1780 les forces américaines luttant pour leur indépendance. Élément mémoriel et patrimonial d’importance, ce navire rebâti dans le respect de l’authenticité des formes et des techniques d’autrefois représente un défi colossal et constitue la plus grande réplique d’un navire de ce type jamais reconstruit en France.