PLONGEZ AU CŒUR DE L'HISTOIRE

PasséPrésentfutur
1666

Colbert de Terron, intendant de marine, décide de la construction de la Corderie le 25 mars 1666. L’autorisation royale n’est délivrée que deux mois plus tard. François Blondel lance les travaux de construction.
1666
1669

La Corderie est achevée, trois ans après le début des travaux. Premier bâtiment de ce type construit dans un arsenal de marine français (avant les corderies de Toulon et Brest), la corderie de Rochefort est un prototype.
1669
1712

La fin du règne de Louis XIV s’avère difficile. L’intendant Michel Bégon meurt, laissant l’arsenal en ruines. La population de Rochefort diminue de moitié entre 1713 et 1720. L’activité de la Corderie est en berne.
1712
1723

Arrivée de Maurepas au ministère de la Marine. Il relance l’activité des arsenaux. La Corderie vit dès lors au diapason des efforts consentis par l’Etat pour financer la construction navale militaire.
1723
1747

Henri-Louis Duhamel Du Monceau publie L’art de la corderie perfectionné. Il y expose sa méthode, qui permet de mettre au point une technique de fabrication qui surpasse toutes les autres.
1747
1762

Joseph Vernet réalise une série de peintures des ports de France, dont celui de Rochefort. C’est l’un des rares tableaux où l’on peut admirer la Corderie.
1762
1776

Pierre Toufaire, ingénieur des bâtiments civils de la Marine à Rochefort, prévoit la démolition de la Corderie et de la reconstruire en retrait. Quasi en ruine à la veille de la Révolution, elle est reconstruite au début du XIXe siècle.
1776
1847

Antoine Auriol s’attelle au défi technique de la vapeur dans la Corderie. Sa machine à commettre est installée au mitan du siècle.
1847
1862

Fin de l’activité de la Corderie après 200 ans de production de cordages. La mutation industrielle est en marche, l’acier et la vapeur l’emportent définitivement sur le chanvre. Le bâtiment de la Corderie va subir de nombreuses mutations.
1862
1944

Les troupes allemandes incendient l’arsenal et la Corderie est entièrement détruite. Au lendemain de la guerre, l’édifice n’est plus qu’une ruine envahie par la végétation.
1944
1967

La Corderie est classée Monument Historique. La Ville envisage alors de reconstruire le bâtiment. Les travaux seront lancés en 1976 après la signature du contrat Ville moyenne en 1974. La restauration s’achève en 1988.
1967
1982

Les jardins de la Corderie Royale

Bernard Lassus crée les jardins autour de la Corderie et instaure une relation imaginaire et poétique avec la mer qu’on ne voit jamais à Rochefort.
1982
1985

NAISSANCE DU CIM

L’aile sud voit l’installation du Centre International de la Mer, centre d’interprétation à vocation maritime.
1985
AVRIL 2017

LES ATELIERS DE LA CORDERIE

Le Centre International de la Mer présente, dans une scénographie entièrement rénovée, la vie des ateliers dans la Corderie ainsi qu’un spectacle audiovisuel immersif retraçant les 3 siècles d’histoire mouvementée de ce bâtiment exceptionnel.
2017

LA CORDERIE UNE VIE D'ATELIERS

De la terre à la mer, des champs de chanvre aux vaisseaux du roi, venez à la rencontre des cordiers et de leur travail. Entrez dans les ateliers, découvrez les gestes quotidiens des ouvriers, la transformation de la matière, l’évolution des techniques, l’activité d’une grande manufacture.
En famille

POUR LE PLAISIR DE FAIRE ENSEMBLE


Accordez-vous un moment de détente en famille !
Le parcours de visite s’adresse aux adultes mais a « aussi » été pensé pour les enfants. Un autre incontournable de la Corderie apprécié par les enfants : apprendre à faire des nœuds marin ! Et pour rendre la visite encore plus ludique, des quizz à la sortie de chaque salle permettent de savoir si on est le meilleur fileur ou le meilleur matelot !